Parisienne en découverte de ses passions lesbiennes, voici mon annonce

Parisienne en découverte de ses passions lesbiennes

👩‍💻 Infos sur elle : , ,

Tchat cette lesbienne

Déçue des hommes ? Je ne sais pas trop. Je me suis  longtemps considérée comme hétéro sans trop me poser de questions. C’est vrai qu’il m’arrivait de me masturber sur de porno lesbien, comme sur d’autres trucs d’ailleurs, mais ça ne me dégoûtait pas non plus de coucher avec mon mec. Il m’excitait même quand il s’en donnait les moyens ce con lol. J’ai pas eu de traumatisme avec un gars, un dégoût ou un rejet des mecs… pourtant mon annonce coquine sonne un peu comme un coming out : me voilà officiellement lesbienne. Soit j’ai évolué, soit c’était un désir inconscient trop longtemps refoulé mais c’est un fait, mes relations charnelles seront dorénavant 100% au féminin.

Maintenant que j’y pense, le déclic est peut-être survenu lors d’une soirée libertine entre couples ! Avec mon copain, nous étions échangistes. Nous avions passé une annonce sur le site : https://www.plancul-gratuit.fr/annonces/rencontre/lesbienne/. Suite à cela, nous avons immédiatement eu des proposition pour aller en club ! 🙂
Sur Paris, il y a plein de soirées X privées, évidement on était souvent de la partie lol, c’est plus sympa que les sorties en club je trouve… Habituellement, on échangeait juste nos partenaires du soir. On picolait, je baisais avec un autre homme, mon ex baisait avec une autre nana, et c’était tout. Entre filles, il y avait quelques caresses, mais la complicité s’arrêtait là. Je pense qu’on avait tellement l’habitude de préciser qu’on cherchait uniquement des couples hétéros dans nos annonces que je me suis jamais poser la question de mon attirance pour les autres meufs.

Pourtant, dans une des dernières soirées, je me suis faite dévorer toute crue par une autre femme. après que son chéri se soit longuement occupée de moi sans trop de réussite (je le sentais pas, je ne sais pas pourquoi pas, pas à l’aise…), la miss m’a prise par la main. On s’est retrouvées à l’écart toutes les deux dans une chambre. Lumière tamisée, encens… c’était enivrant. Situation d’autant plus étrange que c’était la première fois que j’expérimentais le libertinage sans monsieur à mes côtés, j’avais l’impression de le tromper. Mon amante a du sentir que je freinais mes désirs pour la genre féminine, elle a su faire en sorte de faire « sauter le blocage ». J’avoue, j’ai jamais autant joui de ma vie. D’ailleurs j’ai eu honte, j’ai carrément inondé les draps du lit conjugal de nos hôtes mdr.

Je me suis considérée comme bisex pendant quelques mois, mais au final, je me suis rendue compte que mon attirance pour les mâles était complètement éteinte. Plus rien, nada, niet lol. Me voici donc en quête de copines pour s’amuser entre filles. C’est assez nouveau pour moi, je suis tellement attirée par mes envies saphiques ! Je suis du 16ème, petite nana BCBG de 32 ans, bobo assumée. Amatrice de lingerie coquine et très féminine. Je ne recherche que des sexfriends qui le sont aussi. Désolée mais les goudous camionneurs garçons manquées ne sont pas du tout mon kif. J’aime les princesses toute lisses, très girly.

Pour apéro coquin à 2 ou à plusieurs ? Nouer des liens d’amitié, sortir, participer ensembles à des soirées hot. Un peux comme des gamines, on mettra une pancarte sur la porte « interdit aux mecs » mdr.

Jeunes lesbiennes: